INSPIRATION.

Nous sommes des millions à travers la planète à partager la passion des arts martiaux. Ce point en commun ne suffit malheureusement pas à tous nous faire adhérer aux mêmes principes et/ou aux valeurs philosophiques. L’art se rattache à la culture environnante, aux mœurs d’une société, à ses hauts et à ses bas, et transporte en lui, comme l’être humain, les cicatrices du temps. Cela dit, nul ne peut avancer sur la Voie sans s’inspirer de ceux qui avant lui ont parcouru le chemin.
J’ai marqué au fer rouge dans mon cœur les gens qui m’ont aimé, inspiré et supporté. Certains m’étaient proches, certains l’étaient moins. Quelques un m’étaient très connus mais beaucoup d’autres étaient pour moi des inconnus. Beaucoup ont été mes alliés et m’ont offert leur soutien, tandis que d’autres, les antagonistes, ne m’ont pas donné le choix que d’avancer et j’en suis tout aussi redevant. En entraînement c’est bien là un des seuls moments où l’égo m’a bien servi, mais en fait, c’était plus de la fierté que de l’égo je crois… Ça va de soi avec le coeur et le sang chaud d’un sud-américain.
Toute cette réflexion ce matin est due à une pensée que j’ai eu au réveil. Je me suis levé en pensant à l’histoire d’une femme que je ne connais pas personnellement mais pour qui j’ai une grande admiration. J’ai une fois feuilleté un livre qu’elle a écrit sur son parcours personnel dans le karaté et je suis resté admiratif. Si seulement il y avait plus de gens comme ça sur la planète je m’était répété sans cesse pour quelques instants.
J’ai pris sur son site internet ce paragraphe que j’endosse et que je tiens à partager. La voie d’après moi, c’est ça. Se donner simplement à quelque chose de plus grand que soi, avancer progressivement, humblement… pour ensuite le partager. Cela est pour moi le chemin de l’ultime vérité (kyokushin).
Osu!
-Max sensei
Voici:
« Un instructeur qui a une vision d’éducation transmettra son art, son expérience aux générations futures pour former des élèves intégralement avec des valeurs morales profondes qui seront insérées dans la vie de tous les jours, tel est le vrai sens du budo. »
Josée Patenaude
Instructeur – Propriétaire Centre Koyama Repentigny

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s